Prise de conscience du corps : billet de blog de Luc Swartenbroekx

Prise de conscience du corps ?

Portrait de Luc

Comment et pourquoi « bien habiter » son corps est tellement important. Comment « synchroniser » corps physique, énergétique, spirituel.

Imaginez-vous conduire une voiture sans y être assis, sans avoir une vue parfaite du tableau de bord, des voyants et autres indicateurs ? Non bien sûr, c’est même dans ce cas tout à fait impossible sauf à recourir à de coûteux moyens de télécommandes. Pourtant, bon nombre d’humains pratiquent cela chaque jour avec leur corps, télécommandent leur corps physique comme une entité éloignée ou séparée de leur être profond.

Notre éducation, encore grandement influencée par les grandes religions, nous coupe de nos sensations, divisant l’être humain entre « esprit, âme, mental » (noble) et corps physique (vil, sale). Les besoins fondamentaux sont souvent négligés, peu respectés. Sommeil et alimentation font souvent les frais de nos vies trépidantes. Ce même corps physique est encore lui-même coupé en deux, au-dessus et en dessous de la ceinture. Si avoir faim ou sommeil est encore bien admis socialement, les besoins de toucher, de sensualités ne s’avouent pas facilement.

Les parties sexuelles, intimes, sont soigneusement ignorées la plupart du temps et surexploitées « en cachette » durant un court laps de temps, souvent vécu dans la culpabilité inconsciente, et bien sûr tellement vite, qu’il est impossible d’être pleinement conscient, d’en jouir totalement. Un peu comme si vous jeûniez longuement, pour ensuite vous précipiter sur un repas, avalé en 30 secondes.

Malgré tout, le domaine de la sexualité - sensualité est aussi important que les autres besoins fondamentaux. Mais revenons un instant au corps, à la conscience que la plupart d’entre nous en ont. Bien souvent, tant que ça va plus ou moins, personne ne s’inquiète de son corps. Il faut un vrai malaise, une maladie bien visible pour enfin écouter son corps. Bien souvent, il est déjà trop tard. Pourtant, être bien conscient de son corps au quotidien, de ses sensations, nous permet de prévenir la plupart des maladies ou mal-être. Reconnaître la fatigue avant d’avoir dépassé le point de rupture, ressentir une mauvaise digestion, un aliment qui ne convient pas, constater les effets néfastes d’un produit cosmétique ou d’entretien pour la peau. Tout cela, c’est être conscient et pouvoir agir pour supprimer la cause, modifier le comportement.

Notre sexualité, notre sensualité ne déroge pas à ce principe de : conscience = changement. Le massage tantrique est un des outils de prise de conscience du corps en faisant l’expérience de la caresse totale en pleine conscience, et en pleine relaxation. Fini les réflexes animaux, pas de précipitation, d’habitudes répétées. Vivre un massage dans ces conditions, c’est augmenter la conscience corporelle, bien centré, à condition de se détacher de ses habitudes, de ses interdits sociétaux. Transposer par la suite ce ressenti dans une relation sexuelle, en change grandement le ressenti, et surtout la finalité. Loin de l’assouvissement d’un besoin animal, on découvre la communication subtile entre deux êtres pleinement incarnés. Le plus important est de mettre au repos le mental, qui, si il est souvent un outil merveilleux, devient votre pire ennemi lorsqu’il se met a tourner en boucle, vous suggérant une infinité d’images loin de votre réalité. Votre corps vous appartient, il est votre véhicule terrestre, prenez en soin sans concessions. Comme vous le faites probablement pour l’entretien de votre voiture...

Merci de partager cette page avec vos amis
Facebook Twitter Google+ LinkedIn Pinterest